L'étirement myofascial

 

Les fascias représentent environ 70% du volume du corps humain. On les compare souvent à une pellicule de plastique. 

Les principaux rôles des fascias se résument à lier toutes les parties du corps et comme ils contiennent une grande quantité de propriocepteurs (récepteurs sensitifs), ils réagissent à la moindre tension.

Comme les fascias sont présents dans toutes les parties du corps, tout déséquilibre musculo-squelettique entraine des contraintes mécaniques sur les fascias qui à leurs tours provoquent des réactions sur d’autres parties du corps.

L’étirement myofascial permet de combiner des étirements doux des fascias, ces tissus qui enveloppent les grands muscles du corps, à un soin de massothérapie. Puisque la bande myofasciale, en s’étirant selon les mouvements du corps, permet aux muscles de bien glisser les uns sur les autres, une inflammation de celle-ci peut provoquer des tensions, une diminution de la circulation sanguine ou même des douleurs.

Cette condition peut survenir à la suite d’un entraînement, avec l’âge ou lors d’une période prolongée d’inactivité. Une mauvaise posture, une blessure à la suite d’un accident et certaines maladies peuvent également limiter la flexibilité du fascia, diminuant du même coup l’amplitude des mouvements. 

L’étirement myofascial est alors ajouté au soin dans un but préventif ou curatif afin de relâcher ces tensions.